vendredi 22 septembre 2017

Un été au MAUM


Par : Luc Lebreton Mcgraw

Situé dans l’édifice Clément-Cormier depuis 1980, le Musée acadien de l’Université de Moncton (MAUM) embauche des étudiantes et étudiants afin de servir le nombre saisissant de visiteurs et de touristes profitant du beau temps pour en apprendre un peu plus sur la société et la culture acadienne. Cet été, j’ai eu la chance d’être sélectionné comme guide-interprète, un poste qui me convenait à merveille. Bien qu’il est vrai que l’histoire me passionne, j’éprouve un plaisir fou à partager mes connaissances avec les autres. Dans les prochaines lignes, j’aimerais vous partager mon expérience de travail dans le plus ancien musée acadien au monde!

Travailler au MAUM, c’est d’abord et avant tous, faire partie d’une équipe productive, dynamique et amicale. Dans ce lieu où règne l’intégrité et le respect, j’ai rapidement compris qu’étudiants et employés formaient une belle et grande famille, dans laquelle ont partageaient nos histoires les plus drôles et même les plus tristes, sans qu’aucun jugement ne soit porté. En fait, je dirais même que mes collègues étaient là pour me soutenir émotionnellement et professionnellement. L’entraide et le travail d’équipe mon permis, non seulement de chérir mon temps au musée, mais de passer un été mémorable.

En tant que guide-interprète, mon rôle était d’accompagner les visiteurs à travers l’exposition L’Aventure acadienne. Autrement dit, je devais résumer plus de 400 ans d’histoire aux visiteurs. À quelques reprises, je fus aussi chargé de faire des ateliers éducatifs en plus de la présentation d’un court documentaire s’adressent aux plus jeunes. Afin de bien effectuer les tâches qui m’étaient assignées, il fallait premièrement que je perfectionne mes connaissances sur l’Acadie. Cette expérience fut très agréable, car j’ai appris de nouvelles informations, même si je pensais déjà bien connaître mon Acadie natale.

Un autre aspect important de mon emploi était de travailler à la réception. Derrière le comptoir, je devais m’occuper de la caisse enregistreuse, du téléphone et d’accueillir les visiteurs. En plus de répondre à leurs questions, il fallait même les aider avec des indications routières et leur donner des informations touristiques : hôtels, restaurants, activités, festivals, etc. Être à la réception signifiait que je devais demeurer informé en tout temps des événements qui se déroulaient dans la région. J’ai bien aimé cette facette de mon travail, car j’ai été en mesure de me développer sur le plan professionnel, par exemple, d’adopter des techniques corrects afin que les visiteurs se sentent bien accueillis.

En gros, mon été au MAUM fut une expérience plaisante, enrichissante et éducative. Cet emploi m’a permis d’améliorer mes compétences en communication orale et de mieux travailler en équipe. Ce qui m’a vraiment marqué, c’est les liens qui se sont tissés avec les autres employés. Au final, un été au Musée acadien de l’université de Moncton, c’est une expérience inoubliable dans laquelle on apprend, on s’amuse et on forge de nouvelles amitiés. 

Cet emploi est appuyé par le programme d’emploi d’été dans les musées communautaires 2017, province du Nouveau-Brunswick.

mardi 8 août 2017

Venez célébrer la Fête nationale de l’Acadie au Musée acadien de l’Université de Moncton

La communauté est invitée à venir visiter le Musée acadien de l’Université de Moncton, le 15 août prochain, à l’occasion de la Fête nationale de l’Acadie.

Pour célébrer, des ateliers de création d’objets bruyants pour le tintamarre ainsi que des séances de maquillage à thème acadien seront offerts de 10 h à 16 h 30.

L’entrée est libre et il n’y a aucuns frais pour les activités. Aucune inscription n’est requise.
 
 

mercredi 26 juillet 2017

Mon été à Moncton par Sarah-Julie Forest

Travailler au Musée acadien de l’Université de Moncton (MAUM) en tant que guide interprète m’a permis de m’affirmer en tant qu’Acadienne. Maintenant que j’en connais davantage sur l’histoire de mes ancêtres, il est plus facile pour moi de raconter cette merveilleuse histoire qui est celle de l’Acadie aux visiteurs et d’adapter les visites selon le groupe d’âge ou la région d’origine des visiteurs. En plus de travailler avec une équipe pleine d’entrain qui relève les nouveaux défis avec succès, j’ai eu la chance d’apprendre à mieux me connaître et de confirmer que mon choix de carrière était celui qui cadrait le mieux avec mes intérêts. Présentement étudiante à l’Université de Moncton au baccalauréat avec une majeure en histoire et une mineure en études françaises, mon objectif est de poursuivre mes études afin de faire un certificat en Muséologie.

Partir des Îles-de-la-Madeleine pour aller vers la ville étudier fait un peu peur… Cependant, quand tu atterris dans un endroit qui culturellement se rapproche de ton coin de pays, cela rend l’exil moins difficile. C’est entre autres pour cette raison que Moncton était la place par excellence pour effectuer mes études postsecondaires.

Pour travailler au MAUM j’ai dû renoncer à passer l’été aux Îles, mais cette expérience m’a permis d’apprendre et de comprendre tellement de choses sur mon Acadie natale grâce à l’immense collection qu’on retrouve dans l’établissement. C’est donc la tête remplie d’informations que je retournerai chez moi finir l’été et de réfléchir à tout ce que j’ai appris. En plus de donner des visites guidées pendant l’été, j’ai eu la chance d’animer des ateliers sur les jouets acadiens d’autrefois : quel atelier fascinant! J’ai aussi eu la chance d’assister à différents ateliers sur l’Acadie présentés par Jeanne Mance Cormier, conservatrice du Musée acadien. À mon retour au musée, en septembre prochain, j’aurai l’occasion de travailler en collaboration avec Jeanne Mance afin de monter une exposition pour la salle temporaire. J’ai tellement hâte de commencer ce travail qui sera une belle expérience à ajouter à mon bagage en muséologie. Mon été au MAUM m’a permis de constater la réalité des musées dans les Maritimes au Canada, puisque j’ai également eu la chance de visiter quelques endroits importants pour l’histoire au Nouveau-Brunswick.
 

Cet emploi est appuyé par le programme Emplois d'été Canada du gouvernement du Canada.